Avant toute chose, il est important que vous sachiez ce que signifie un CMS. Il s’agit d’un outil web qui vous permettra d’administrer simplement le contenu de votre site Internet. La référence la plus connue étant WordPress, il en existe évidemment beaucoup d’autres comme Drupal ou PrestaShop pour le e-commerce etc…

Maintenant, nous pouvons passer à la partie intéressante du sujet.

Pourquoi utiliser un CMS pour la création de son site plutôt que de créer son site avec un code « maison » grâce au HTML, CSS et JavaScript ?

Les avantages principaux sont :
– La simplicité d’utilisation pour une personne non-familière au code.
– La possibilité de définir différents rôles afin de restreindre les accès aux éditeurs d’articles, aux contributeurs, aux administrateurs…
– L’ajout et suppression rapide d’extensions afin d’améliorer son site ou son blog
– L’utilisation de thèmes pour un relooking quasi-instantané
– La publication rapide d’articles de blog
– Des systèmes modernes et ergonomiques afin de structurer ces pages (Visual Composer entres autres)

Il est vrai, que les CMS nous font gagner du temps sur beaucoup d’aspect et permettent aux plus novices d’accéder à un site et d’y faire des modifications basiques de manière quotidienne.
Cependant, rien n’est magique et derrière ces belles fonctionnalités il existe de gros inconvénients.
Certains sont remédiables grâce à un travail d’optimisation du thème et en limitant l’utilisation d’extensions, mais certaines choses sont quasi-impossible à résoudre car nous n’avons pas la main sur tout le code. Le Core (la structure du CMS) de WordPress est de mieux en mieux optimisé mais lors de nos audits il a été constaté que modifier des fichiers du Core amené soit à d’énormes failles de sécurité, soit à la rupture pure et dure du site.

Ceci est donc un obstacle à de la réelle optimisation d’un site afin d’obtenir des résultats proche de 100% dans des outils comme GTMetrix ou WooRank. Notamment sur le temps de chargement des pages.

Voilà une des raisons pour laquelle nous avons décidé de quitter WordPress pour coder entièrement le nouveau site de notre agence (voir le site), avec l’utilisation d’un cache sur mesure et de nombreuses optimisations, nous obtenons un résultat de 98 à 99%. Si nous utilisons un CDN pour stocker les images et fichiers CSS/JS de notre site, nous obtenons 100%.

Performance GTMetrix Webinti.Com

Performance GTMetrix Webinti.Com

Dans quel cas est-il plus judicieux de développer un site sur mesure ?

Un site statique ou un site développé avec un framework web aura souvent la contrainte de ne pas proposé un back-office visuel afin d’ajouter /  modifier /supprimer du contenu, mais en terme de performance, la différence est nette. Grâce à notre changement de stratégie pour notre site, nous avons grimpé d’une bonne quinzaine de places dans les positions Google sur des mots-clés recherchés.

Il est certain qu’il faudra plus de patience et de connaissance en HTML / CSS afin de maintenir son site à jour, mais cela vaut la peine afin d’avoir la main sur l’intégralité du code et pouvoir expérimenter de nombreuses techniques de SEO.

Et vous, sauteriez-vous le pas et changer complètement de support pour augmenter vos performances ?

Catégories : TechnoWeb

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Techno

WordPress 4.9 et ses nouveautés

WordPress a sorti ce vendredi 17 novembre sa nouvelle version 4.9. Elle était fortement attendue par la communauté de WordPress car elle apporte un bon nombre de nouveautés mais aussi des corrections de bugs et Lire la suite…

Techno

Oyst propose un e-commerce simplifié

Totalisant 72 milliards d’euros d’achat réalisés par les français sur internet en 2016, le e-commerce poursuit sa croissance exponentielle. Cependant, des axes d’amélioration résident clairement dans l’optimisation du parcours d’achat de l’utilisateur. Cet article aura Lire la suite…

Techno

Des molécules glacées, la nouvelle façon de stocker des milliers de gigas.

Le futur du stockage de données pourrait se trouver dans des dispositifs congelés de la taille d’un tampon avec une capacité de plus de 30 terabytes. Les molécules glacées sont capables de stocker cent fois Lire la suite…